Pensonslemonde.com

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Posté par le dans Développement Personnel
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2186
  • Imprimer
  • Signaler cet article

La relaxation du bonhomme de neige

La relaxation du bonhomme de neige

S’imaginer bonhomme de neige… au coin du feu. Un guide de relaxation d’hiver pour enfants, adolescents et adultes. Pour fondre dans la vie et se retrouver différemment.

 

 

0. Mise en condition

Prendre le temps de s’allonger, de se déposer : Étirement nuque, jambes, bras, bâillement etc.

 

1. S’installer

Imaginez-vous dans une pièce chaleureuse avec une cheminée dans laquelle brûle un beau feu de bois. Prenez le temps de vous installer, confortablement. Vous pouvez décorer la pièce, lui changer les murs, le sol. Vous pouvez ajouter des couvertures, un petit chat… Et puis imaginez que vous n’êtes plus humain, mais un bonhomme de neige, un bonhomme de neige au coin du feu.

 

2.Se liquéfier physiquement

Peu à peu, au coin du feu, le bonhomme de neige se met à fondre. Lors des trois expirations suivantes, imaginez que votre jambe gauche fonde un peu plus à chaque fois. A chaque expiration, elle se ramollit, elle devient un peu plus eau et s’épand sur le sol. [ idem avec les autres membres, tronc et corps entier ] [ il est aussi possible de jouer sur le fait qu’être un bonhomme de neige implique de n’avoir qu’une grosse boule à la place des jambes ]

Faites un petit bilan. comment je me sens. suis-je fondu complètement ? ou reste-il des parties qui ont du mal à fondre ? Prenez encore quelques respirations, si vous avez besoin. En expirant, continuez à faire fondre un peu plus les parties qui en ont besoin.

 

3. Se liquéfier émotionnellement

Et puis imaginez que ce que nous venons de faire pour le corps, notre corps de bonhomme de neige, puisse se faire aussi pour les émotions, ou pour les situations déplaisantes. Simplement, on peut les faire fondre. Repensez à un souvenir désagréable, quelque chose qui vous a déplu, un événement qui vous a mis en colère. et imaginez que vous le fassiez fondre comme vous avez fait fondre votre corps. A chaque expiration, l’émotion se ramollit, elle devient un peu plus eau et s’épand sur le sol. Prenez le temps, tranquillement de la voir fondre peu à peu.

 

4.Ensemble

Et puis imaginons, que nous ne sommes pas seuls, qu’autour de nous, il y a aussi d’autres bonshommes de neiges qui ont un peu fondu et qui sont aussi en train de faire fondre leurs émotions ou des situations désagréables. Imaginez que toutes les eaux des bonshommes de neiges commencent à se toucher sur le sol. Et que toutes les émotions se mélangent peu à peu. Pour toucher l’émotion de l’autre, il faut accepter de se laisser fondre un peu. Et petit à petit, notre petite flaque, devient plus grande, et se mélange, à d’autres bonshommes de neige.

 

5.Temps de silence et d'introspection (musique)

 

6. Se reconstruire

Il va être temps de redevenir un bonhomme de neige. Il va être temps de rassembler, toute l’eau fondue, pour former de nouveau notre corps. Mais les eaux ont été mélangées, échangées et diluées. Il n’est plus possible de retrouver exactement l’eau qui nous avions au début. Imaginez alors que que vous vous reformez, que vous redevenez un nouveau bonhomme de neige avec de l’eau un peu mélangée, de l’eau qui peut-être vient d’autres bonshommes de neiges.  Ressentez la richesse que vous venez d’acquérir.

 

7. Retour.

Il va être temps de laisser notre coin de cheminée et de revenir doucement dans notre salle de relaxation. En même temps, on va laisser notre corps de bonhomme de neige, pour retrouver notre corps d’humain. Faites trois grandes respirations, calmes et sereines. A chaque expiration, nous redevenons un peu plus humain.

 

8. Fin

Commencez par retrouver vos orteils, vos doigts que vous pouvez faire bouger. Prenez le temps de vous étirer, de bailler, de vous masser le visage. Avant de vous lever, pensez à rouler sur le coté pour vous asseoir. Prenez un moment pour vous remémorer l’expérience vécue. Pensez à un moment de la journée où cette expérience pourrait vous être utile.

 

 

Commentaires.

 

Dans un premier temps, le but de cette relaxation est d’amener la personne à se relâcher musculairement. L’image de la fonte et de la liquéfaction peut apporter quelque chose de nouveau dans la relaxation.  Sans passer par des exercices de relâchement physique, la liquéfaction apporte son propre mouvement de relâchement.

 

Mais la liquéfaction joue aussi pleinement un rôle au niveau émotionnel et relationnel. Symboliquement, l’émotion et l’eau vont souvent de paire. Une fois l’étape physique passée, avec la compréhension de la liquéfaction imaginaire, il est possible de faire le même mouvement sur des émotions ou des situations problématiques.

 

Peu à peu, la rencontre avec l’autre devient inévitable, car les eaux de chacun se touchent et se mélangent. Les personnes peuvent alors imaginer les problèmes des autres, relativiser les leurs, et voir aussi que les solutions à l’ensemble des situations problématiques peuvent être résolues en prenant de la hauteur, c’est-à-dire, dans ce cas, à imaginer qu’elles fondent. Les problèmes se fondent entre eux d’où peut émerger une solution globale.

 

Si la liquéfaction peut être dérangeante pour certaine personne, il est important de prendre le temps de construire un cadre chaleureux, propice à l’intime. Car se liquéfier concerne tout notre être et le cadre imaginaire doit être suffisamment sécurisant pour se laisser aller.

 

Pour introduire la relaxation auprès des enfants et adolescents (et je pense que ça doit marcher aussi avec les adultes !), on peut prendre l’image du personnage d’Olaf du film la Reine des Neiges. Ce personnage rêve en effet de l’été. Et, dans un passage du film fond devant une cheminée.


Il y a ici toute l'ambiguïté du chaud et du froid.Je peux parfois me sentir froid. Pour entrer en relation avec autrui, il faut que je me réchauffe, au risque de fondre un peu plus. Qui suis-je alors dans la relation à l’autre et comment rester moi ? Cette relaxation propose une piste de réflexion qui peut être débattue par la suite avec les participants.

 

crédit photo : https://pixabay.com/fr/nouvel-an-bonhomme-de-neige-hiver-643202/

Modifié le
David s'intéresse à l'éducation, la spiritualité et à la psychologie ésotérique.
  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité vendredi, 22 juin 2018