• Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Juliette Belin

Juliette Belin

Après l’arrivée de notre premier enfant, je me suis vite aperçue que la théorie pouvait parfois être bien loin de la pratique…
Les habilités des ateliers FABER & MAZLISH , la CNV, la connaissance des neurosciences et des rencontres enrichissantes m'aident dans mon quotidien à mieux communiquer.

La rentrée se prépare...

Posté par le dans Education - Famille

Oyé Oyé c'est bientôt la rentrée des ateliers !!

 

1 - Parler pour que les enfants/ados écoutent et Ecouter pour que les enfants/ados parlent - Les habilités de communication d'Adele FABER & Elaine MAZLISH

>> 2 sessions pour les parents d'enfants de 0 à 12 ans (Animation: Bénévoles formées).

Session du mardi soir: 3 et 17 octobre, 7 et 21 novembre, 5 et 19 décembre et 9 janvier. De 20h30 à 22h30. Plus de détails ICI

Session du jeudi soir: 5 et 19 octobre, 9 et 23 novembre, 7 et 21 décembre et 11 janvier. De 20h30 à 22h30. Plus de détails ICI

 

>>  La session pour les parents d'ADOS (Animation: Justine VERDIER, Psychologue) est reportée à début 2018

 

2 - Frères et soeurs sans rivalité - Les habilités de communication d'Adele FABER & Elaine MAZLISH

S'adressant aux parents qui ont plus d'un enfant, cet atelier de 6 rencontres de 2h présente des outils pour atténuer la rivalité qui oppose souvent les enfants.

Comment faire pour en finir avec les disputes, les chamailleries, les moqueries qui pèsent lourdement sur la vie familiale ?

Cet atelier s'avère également utile pour les adultes qui travaillent avec des groupes d'enfants (garderies, crèches, maternelles, classes primaires et secondaires, camps de vacances, etc.)

 

Dates prévues à ce jour: Jeudis soirs de 19h30 à 21h30 : les 5 et 19 octobre, 9 et 30 novembre, 7 décembre 2017 et 11 janvier 208 pour l'atelier BILAN

Coût: 70 euros les 7 ateliers de 2H (livret compris mais livres qui sont à lire entre 2 ateliers non compris) - Payable en 2 fois.

Animation: Bénévole formée

Vous pouvez réserver votre place dès à présent !

 

3 - Stage de Communication Non Violente - Certifiant - Niveau 1

L'enseignement de la CNV se fait comme une introduction à une nouvelle langue. C'est un processus simple qui vous permettra de mieux vivre avec vous-même et avec les autres.

Selon Marshall Rosenberg, " la Communication NonViolente, c'est la combinaison d'un langage, d'une façon de penser et d'un savoir-faire en communication"

Les modules de base (3 en tout) permettent de commencer à expérimenter et à mettre en pratique le processus CNV, dans son quotidien.

Aucun pré-requis n'est requis pour démarrer cette formation.

Le module 1 comprend :

- la présentation du processus,

- vous apprend à clarifier puis exprimer ce qui se passe en vous ;

- vous enseigne les 4 manières de recevoir un message ;

- vous apprend à exprimer un remerciement.

Animation: Michelle ROSSO

Date:  Samedi 14 et dimanche 15 octobre 2017

Coût: 220 euros (ce prix pourra être revu à la baisse selon le nombre de participants)

 

4-  Stage de Communication Non Violente - Certifiant - Niveau 2

Le module 2 comprend :

- apprendre à pratiquer l'auto-empathie

- pratiquer l'écoute empathique de ce qui se passe chez l'autre ;

établir un lien avec l'autre en formulant une demande ;

- la danse du dialogue.

Animation: Michelle ROSSO

Date:  Samedi 16 et dimanche 17 décembre 2017

Coût: 220 euros (ce prix pourra être revu à la baisse selon le nombre de participants)

 

5-  Conférences

Une conférence sur les effets de notre alimentation, la qualité de l'air, les produits cosmétiques et ménager sur notre santé et celle de nos enfants vous sera proposée en novembre 2017.

Des autres sont en gestation.... A suivre donc !

 

Nous ajouterons d'autres évènements dès qu'ils seront mieux définis; en attendant n'hésitez pas à faire circuler l'information et à vous inscrire !

Modifié le
Lectures : 1138 Commentaires

Voici le programme de la rentrée du Cercle Education/Parentalité :

 

- Ateliers Faber & Mazlish pour les parents d’adolescents ! --- COMPLET ---

Vous avez été nombreux à nous les demander, voici les ateliers de communication Faber & Mazlish spécial parents d’ADOS ! Ils seront animés par Justine Verdier, Psychologue.

L'atelier se déroule en 7 rencontres (indissociables) qui auront lieu le lundi soir de 19h30 à 21H30, sur Ambérieu.

Les dates arrêtées à ce jour sont: 26 septembre 2016, 17 octobre 2016, 14 novembre 2016, 28 novembre 2016, 12 décembre 2016, 9 janvier 2017, 30 janvier 2017

Le programme des ateliers est détaillé dans un précédent article: ICI

 

Nombre de places limité à 10 personnes.

Cout: voir ci-dessous

 

- Ateliers Faber & Mazlish pour les parents d’enfants de 0 à 12 ans !  ---  COMPLET ---

Le programme des ateliers est détaillé dans un précédent article: ICI

L'atelier se déroule en 7 rencontres (indissociables) qui auront lieu le jeudi soir de 19h30 à 21H30, sur Ambérieu.

Les dates arrêtées à ce jour sont:

Pour l'atelier du mardi : 4/10, 19/10 ou 25/10, 8/11, 29/11, 13/12, 3/01/2017, 17/01

Pour l'atelier du jeudi : 29 septembre 2016, 13 octobre 2016, 3 novembre 2016, 24 novembre 2016, 8 décembre 2016, 5 janvier 2017, 26 janvier 2017

 

Nombre de places limité à 10 personnes.

 

COUT DES ATELIERS FABER & MAZLISH :

80 euros par personne et 120 euros pour un couple. Le cahier de travail (1 par personne) est inclus. L'achat ou l'emprunt de 2 livres est à prévoir: Parler aux ados pour qu'ils écoutent et les écouter pour qu'ils parlent ou Parler pour que les enfants écoutent (selon l’atelier choisi) + Parents épanouis Enfants épanouis que vous pouvez vous procurer sur internet, à la bibliothèque ou via les ateliers en nous en faisant la demande. L'ensemble du cout de l'atelier est payable en 1, 2 ou 3 chèques.

Le coût des ateliers ne doit pas être un frein dans votre envie de mieux communiquer avec vos enfants, n'hésitez pas à nous contacter!

 

- Stage Gestion du stress, 2H, pour les ados (14-19 ans), animé par Justine Verdier, le samedi 1er octobre

L'atelier est à l'intention des ados (sans leurs parents !).

Dans premier temps, Justine expliquera ce qu'est le stress, ses mécanismes physiologiques et psychologiques afin de le reconnaître. S'en suivra une mise en pratique d'exercices de gestion du stress; exercices que vous pourrez reproduire à la maison en autonomie dès l'apparition du stress: rentrée, examens, 1er rendez-vous... Les applications sont multiples!

Renseignements complémentaires: contact@amberieu.alternatives.re

 

- Stage Communication Non Violente (CNV) : Module 1 ;  05 et 06 novembre 2016

Stage animé par Michèle ROSSO, Formatrice certifiée - Stage certifié

L'enseignement de la CNV se fait comme une introduction à une nouvelle langue. C'est un processus simple qui vous permettra de mieux vivre avec vous-même et avec les autres.

Selon Marshall Rosenberg, " la Communication NonViolente, c'est la combinaison d'un langage, d'une façon de penser et d'un savoir-faire en communication"

Les modules de base permettent de commencer à expérimenter et à mettre en pratique le processus CNV, dans son quotidien.

Aucun pré-requis n'est requis pour démarrer cette formation.

Le module 1 comprend :

- la présentation du processus,

- vous apprend à clarifier puis exprimer ce qui se passe en vous ;

- vous enseigne les 4 manières de recevoir un message ;

- vous apprend à exprimer un remerciement.

INSCRIPTION OBLIGATOIRE. Maximum 14 personnes.

Coût :

Ce stage est subventionné par la CAF dans le cadre du réseau d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents . Les personnes ayant participé aux évènements (stage, ateliers, conférences ...) du cercle Education/Parentalité d'AA sont donc prioritaires.

115 euros; repas sorti du sac.

 

- En réflexion / Définition ...

- Conférence/Débat sur l'utilisation des écrans chez les enfants/Ados : Mardi 18 octobre 2016 - Détails à venir -

- Conférence/Débat sur la construction de la confiance en soi chez l'enfant par Sandrine Donzel le 1er Décembre - Détails à venir -

Modifié le
Lectures : 2363 Commentaires

CR de la Conférence sur la CNV

Posté par le dans Education - Famille

CR de la conférence sur la CNV

De Dominique Bouilloud

10 mai 2016

 

NOTE DES AUTEURES du CR : ce CR émane des notes prises pendant la conférence. Difficile d’être exhaustives face à la densité d’informations que nous avons entendues et d'être 100% fidèles du fait de nos biais cognitifs ! Alors n’hésitez pas à le compléter ci-dessous. Il n’en sera que plus complet !

 

Note 2: Un stage de pratique à la CNV sera proposé à l'Automne

 

La CNV est une autre manière de communiquer (se faire entendre par l'autre et écouter l'autre)

Comment je peux être moi sans être contre l'autre?

Comment je peux être moi avec l'autre sans me perdre moi?

 

Une des croyances populaires propose comme unique solution: la violence.

La violence vient de la frustration de ne pas savoir communiquer.

Il est intéressant de se poser la question suivante : Comment se déclenche la violence en moi ?

 

La CNV propose d'être vrais, être responsables et être libres.

 

Dans notre société il y a une confusion entre le besoin et le désir.

Pourtant le désir dépend de chacun. Le besoin lui est universel quelque soit sa culture, son sexe ….

ex: avoir besoin d'un café est en fait un désir: il est propre à chacun d'en vouloir un ou non.

ex: la reconnaissance / l'écoute / la sécurité affective / le ressourcement/ l'appartenance / le partage / la communication / les besoins physiologiques sont de réels besoins car ils sont universels. Cette liste n'est pas exhaustive.

Contrairement à la pyramide de Maslow, en CNV, il n'ya pas de hrarchie des émotions.

Ex recherché sur Internet pour identifier ses sentiments (parmi de nombreux sites)

http://vanina.typepad.fr/files/big_revolution_sentiments.pdf

Ex la roue des émotions pour clarifier ses émotions et ses besoins http://www.lautrementdit.net/la-roue-des-emotions

Quand nos besoins ne sont pas alimentés, on ressent des émotions négatives: tristesse, peur, colère.

 

La méthodede la CNV est une méthode simple qui se décline en 4 points, qui nécessitent de la pratique:

b2ap3_thumbnail_Bonhomme_OSBD.svg.png(source WIKIPEDIA)

 

En CNV, il y a un grand travail sur le vocabulaire des sentiments à faire. Ce travail sert à affiner son ressenti. Le monde actuel regorge de connaissances mais il ya encore peu de place pour la connaissance intérieure.

On observe,on décrit une situation sans critique ni jugement (ni envers soi-même, ni envers l'autre).

On définit ce qu'on ressent le plus précisément possible. On rejoint les besoins fondamentaux et universels.

On formule une demande quand le besoin n'est pas satisfait.

 

Plus on pratique, plus la dénomination des sentiments et des besoins est aisée. En CNV, on distingue:

- le langage girafe: allusion au fait que c'est un animal qui n'a pas de prédateur et qui n'en est pas un et c'est également l'animal qui a le plus gros cœur.

- le langage chacal: allusion au fait que ce soit un animal qui n'a pas encore appris à communiquer.

 

Quand on est entendu, on est plus en capacité d'écoute.

On a la capacité de négocier à partir ce de qu'on désire et ce qu'on désire de l'autre.

 

« Derrière toute sorte d'expression, il y a des besoins.» Marshall Rosenberg

 

On se met en colère quand quelque chose est mise à mal.

En CNV on parle de soi, on ne renvoie pas la responsabilité sur l'autre. La communication est basée sur l'empathie.

Empathie = présence à nous-même, à l'autre dans la bienveillance

Il n'existe pas une seule mais 1000 façons de solutionner son problème.

 

Bibliographie:

  • Marshall Rosenberg (par ordre chronologique d'édition) :
    • La Communication Non Violente au quotidien, éditions Jouvence, 2003. (ISBN 2-883-53314-8)
    • Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) : Introduction à la Communication NonViolente, 2e édition, éditions La Découverte, 2005. (ISBN 978-2-707-14381-5)

Par ordre chronologique croissant :

  • Wayland Myers, Pratique de la communication non-violente : établir de nouvelles relations, St Julien-en-Genevois, Jouvence,‎ 1999 (ISBN 2-883-53184-6)
  • Thomas d'Ansembourg, Cessez d'être gentil, soyez vrai! : être avec les autres en restant soi-même, Montréal, Éditions de l'Homme,‎ 2000 (ISBN 2-761-91596-8)
  • Jean-Philippe Faure, L'empathie, le pouvoir de l'accueil : au cœur de la communication non-violente, St. Julien-en-Genevois Genève/Bernex, Editions Jouvence,‎ 2003 (ISBN 978-2-883-53349-3)
  • Lucy Leu, Manuel de communication non violente : exercices individuels et collectifs, Paris, La Découverte,‎ février 2005 (ISBN 2-707-14454-1)
  • Françoise Keller, Pratiquer la communication non violente : passeport pour un monde où l'on ose se parler en sachant comment le dire, Paris, InterÉditions,‎ 2011 (ISBN 978-2-729-61112-5)

Pour aller plus loin: https://fr.wikipedia.org/wiki/Communication_non-violente

Modifié le
Lectures : 2022 Commentaires

CR de la CONFERENCE DE JUSTINE VERDIER

sur LA GESTION DU STRESS POUR PETITS ET GRANDS

LE 31 MAI 2016 - Maisons des Pérouses

 NOTE DES AUTEURES du CR : ce CR émane des notes prises pendant la conférence. Difficile d’être exhaustives face à la densité d’informations que nous avons entendues et d'être 100% fidèles du fait de nos biais cognitifs ! Alors n’hésitez pas à le compléter ci-dessous. Il n’en sera que plus complet ! Que de pépites et de petites graines qui vont germer tranquillement !

1- Définition du stress

 Le stress peut être défini comme une mauvaise gestion des émotions. C'est un état de tension physique et physiologique.

On distingue :

- le stress positif : celui qui motive ( celui des sportifs ou des musiciens)

- le stress négatif : celui qui bloque

Le stress crée un environnement auquel on ne peut pas se soustraire. C'est une incapacité à gérer les émotions de ce qui est dit et vécu.

Une des solutions est de mettre en mots ce qui est ressenti, vécu. Cela permet de réduire de moitié le stress ressenti.

Pourquoi l'enfant n'arrive pas à gérer son stress ?

Un peu d'anatomie...

Le cerveau est divisé en 3 parties :

- le cerveau archaïque / primaire = ce sont les comportements instinctifs (ex : danger = fuite)

- le cerveau limbique = cerveau des émotions qui gère la peur, l'angoisse, la joie, la colère...

- le néo-cortex qui est à l'origine de la réflexion, l'empathie, la conscience de soi, la résolution de problèmes, l'imagination.... Cette partie n’atteint sa maturité qu'aux alentours de 21 ans.

Autrement dit, nous avons des attentes concernant le comportement de nos enfants (ex : se calmer lorsqu'ils sont submergés par une émotion, prendre du recul lorsqu'ils sont en colère, ou ont peur etc...) alors qu'ils ne sont pas "cablés pour".

Un comportement adapté est un comportement d'une personne qui sait prendre de la distance avec l'émotion qui arrive ; qui se sert de l'émotion comme une source d'information. Et ça s'apprend, ce n'est pas inné. L'enfant agissant par mimetisme, nous comprenons que nous devons montrer l'exemple... L'éducation (familiale et scolaire) a une part importante dans la maturation de ce néo-cortex. Une attitude empathique entrainera un développement du néocortex, alors que les punitions; les menaces, punitions corporelles diminuent son volume. (sources ici)

Pour aller plus loin sur le fonctionnement du cerveau :

Vidéo « La main et le cerveau » : https://www.youtube.com/watch?v=9aONSCU9v_w

Et une vidéo du Dc Gueguen : https://www.youtube.com/watch?v=FX1a_ICG3Vk&feature=youtu.be

Littérature:

Le cerveau de votre enfant de Daniel Siegel,

Deux ouvrages du Dc Catherine GUEGUEN :

-         - Pour une enfance heureuse : repenser l'éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau (un peu technique)

-         - Vivre heureux avec son enfant

 

2- Quels sont les symptômes du stress ?

Ce sont des symptômes physiques et psychologiques: perte d'appétit, obsession, angoisse, crise, "caprice", mauvais sommeil, perte de concentration, mémoire défaillante, cauchemars.

Note: Si le caprice est le fait qu'un enfant fasse une crise dans le but d'obtenir quelque chose, il est entendu qu'avant qu'un enfant puisse mettre une forme dans une autre sans faire d'essais (vers 5 ans), l'enfant ne peut pas faire de caprice.

Le stress amène une rigidité cognitive c'est à dire l'impossibilité de voir une réponse autre, de percevoir le problème ou sa résolution d'un autre point de vue.

Pour éviter des conflits, quelques connaissances physiologiques.

Avant 2 ans : l'enfant n'a pas de repère dans le temps. S'il est important de verbaliser nos actions (demain on ira … dans 5 minutes, on fera....), on ne pas exiger de nos enfants qu'ils sachent ce que cela signifie.

Avant 3 ans l'enfant ne peut inhiber son geste même si la consigne est comprise. En d'autre terme même s'il sait qu'il n'a pas le droit de toucher un objet et qu'il le désire il le touchera.

Entre 2 et 4 ans : l'enfant comprend 1 consigne à la fois. Donc inutile de lui demander à la suite de ranger ses chaussures, d'aller se laver les mains et de se déshabiller.

Donc l'enfant ne cherche pas ses parents.

L'enfant peut être violent, sans en avoir conscience, juste pour expérimenter et savoir comment l'autre va réagir.

3- Comment aider l'enfant à gérer ses émotions ?

1er outil : écoute des émotions

Il s'agit pour l'adulte de mettre en mots l'émotion de l'enfant, ce qui lui donnera le vocabulaire par la suite. Comme dit précédemment, nommer une émotion ne l'amplifie pas mais l'atténue de moitié.

Modérer ses émotions n 'est pas facile même pour un adulte. Donc il est inutile d'en demander trop à l'enfant.

Vers 7 ans, la stabilité émotionnelle s'installe : c'est « l'âge de raison ». D'une part l'enfant arrive à mettre plus facilement en mots ses émotions. D'autre part les décharges émotionnelles sont plus maîtrisées.

Là encore plus un enfant a été en contact avec des adultes bienveillants, a eu l'occasion d 'entendre parler de ses émotions, plus l'enfant sera capable de gérer de façon autonome et rapidement (développement du neo-cortex).

En apprenant nos limites, on les dépasse moins, on les canalise plus facilement.

Une des sources de stress est la menace et la punition. Elles amènent soit l'inhibition et la soumission, soit le désir de vengeance. Punir pour une émotion exacerbée (des pleurs trop bruyants) est aux yeux de l'enfant une source de stress importante. D'où l'importance de remplacer la punition par une sanction plus responsabilisante. Voir Ateliers Faber et Mazlish

2ème outil : prendre conscience de l'importance du corps

En ayant une écoute bienveillante de notre corps, on décrypte des messages qui nous permettent de définir nos limites. Le corps vit dans l'instant présent. Notre vrai intellect c'est notre corps.

Ainsi quand un enfant se plaint de fatigue, pourquoi ne pas lui permettre de ne pas aller en classe, en instaurant, par exemple ,un contrat établi dès le départ : 5 demies journées d'absence par année scolaire.

3ème outil : le recours à la CNV (communication non violente)

En suivant les étapes :

- observation : j'observe mon corps , mes émotions

- sentiment : j'exprime mes sentiments

- besoin 

- demande : je formule une demande

En n'oubliant pas de commencer ses phrases par « je » et non « tu » : le « tu » qui tue. Le « je » contrairement au « tu », ouvre au dialogue. Le « tu » culpabilise et incrimine.

4ème outil : pour pacifier la gestion du temps

Beaucoup de stress est du à la gestion du temps et au rythme imposé par la vie familiale.

L'enfant se fait ballotter. Il faut donc lui rendre une certaine indépendance et le rendre plus maitre de son rythme. Le fait de mettre en place des rituels donne à l'enfant une impression de contrôle de sa vie ou tout du moins un contrôle plus subjectif de sa vie. La routine permet à l'enfant de s'approprier le rythme et permet de respecter le rythme de chacun. Elle est donc indispensable pour les enfants.

A partir de 3 ans : on peut proposer :

- des semainiers

- un tableau des interdits et des autorisations; à fabriquer à l'aide de pictogrammes pour les plus petits

- la poutre du temps (type Montessori)

- des sabliers de durées différentes.

5ème outil : donner aux enfants des outils concrets pour apprendre à se calmer

Souvent on demande aux enfants de se calmer, mais ils n'ont pas la méthodologie de le faire : on ne leur a pas appris à le faire. Il s'agit donc pour l'adulte d'expliquer et d'apprendre à se calmer.

On peut proposer :

- divers jeux inventés par les parents : il faut s'autoriser à retouver l'enfant qui est en nous.

- la bataille d'oreillers

- mise à disposition d'un établi : pour taper sur un marteau, un punching-ball, un coussin de la colère. Tous ces éléments permettent à l'enfant de donner une existence à ses émotions: elles ont leur place dans sa maison et à l'intérieur de lui.

- le jeu de rôle : chacun rejoue une scène qui a posé problème.

- le sac des émotions où sur chaque étiquette, une émotion est illustrée. On peut la chercher pour mettre des mots sur l'émotion du moment. On peut jouer au jeu du mime : j'imite une émotion : devine laquelle.

- le sac à gros mots

- Cartes des émotions: http://bougribouillons.fr/cartes-des-emotions/ ou la roue de émotions www.lautrementdit.net/la-roue-des-emotions

- Langue des signes :  dès 7 mois apprendre le langage des signes pour que le bébé s'exprime avant le langage.

- Inventer une image à son émotion : Quelle forme on pourrait lui inventer  ? Quelles couleurs ? Et si on la changeait ? Si je rajoutait un chapeau ? Si elle changeait de taille ?

- la respiration ventrale . Leur apprendre puis proposer des jeux : si à l'expir tu jettais l'air le plus loin, avec tous tes soucis ....

- les méditations de pleine conscience avec comme référence bibliographique non exhaustive :

Tout est là , juste là de Jeanne Siaud Facchin

Calme et attentif comme une grenouille de Susan Kaiser Greenland

Un cœur tranquille et sage de Susan Kaiser Greenland

https://www.youtube.com/watch?v=CWRAe2b_ZhI

Il faut apprendre à être parent en pleine conscience.

Modifié le
Lectures : 1530 Commentaires

COMPTE-RENDU

CONFERENCE DE SANDRINE DONZEL

« Petites et GROSSES colères du quotidien »

LE 7 AVRIL 2016, à la MJC

«Toutes les émotions sont légitimes, mais tous les comportements ne sont pas acceptables» - Dr Haim Ginott

NOTE DES AUTEURES du CR : ce CR émane des notes prises pendant la conférence. Difficile d’être exhaustives face à la densité d’informations que nous avons entendues et d'être 100% fidèles du fait de nos biais cognitifs ! Que de pépites et de petites graines qui vont germer tranquillement ! Alors n’hésitez pas à le compléter ci-dessous. Il n’en sera que plus complet !

1. Quelles sont les principales émotions ?

On peut en distinguer 4 principales : COLERE / JOIE-PLAISIR / PEUR/ TRISTESSE

Certains en distinguent davantage mais on peut considérer que les autres émotions découlent de ces 4 émotions principales.

Les émotions sont UTILES. Elles fournissent une information capitale à notre cerveau. Bien écoutées, elles servent à s'adapter à toutes les situations. C'est un processus spontané, c’est à dire que c’est hors de notre contrôle volontaire. Nous ne pouvons pas décider de ne pas les ressentir. Par conséquent, l'enfant (ou l’adulte) ne décide pas de se mettre ou non en colère.

2. Qu'est ce que la colère ?

La colère est la seule émotion qui nous amène vers un changement, qui nous amène à réfléchir sur ce qui ne va pas et à induire une modification. C’est donc une émotion très constructive.

Sous le coup de la colère : on a des sensations physiques désagréables. La colère provoque une confusion mentale. Elle peut provoquer des comportements irrationnels.

  b2ap3_thumbnail_Document2.jpg b2ap3_thumbnail_Document1.jpg
L'émotionnel et l'intellect sont en équilibre. L'émotionnel n'empêche pas la réflexion, la prise de recul. Le cortex préfrontal est « connecté ». L'émotionnel prend le pas sur l'intellect, on est en réaction et en incapacité de réfléchir et de prendre les bonnes décisions. Le cortex préfrontal est « déconnecté ».

INFO : Jusqu’à 25 ans, le cortex (partie du cerveau qui permet de raisonner, de penser, de décider) et le cortex pré-frontal (siège des fonctions supérieures du cerveau, permet la régulation des émotions, la moralité, la prise de décision, l’organisation, la logique), ne sont pas totalement connectés au tronc cérébral (cerveau moyen) qui est le siège des émotions et des réactions en cas de stress soit l’attaque, l’immobilisation ou la fuite (très utile au temps des mammouths ;-)). Courage….

3.Dissiper la confusion entre colère et violence

Nous avons tendance à confondre violence et colère.

La violence est un comportement, ce n'est pas une émotion.

La violence est le signe que je m'épuise à faire quelque chose d'inefficace.

Il y a violence (physique ou verbale)quand on se sent impuissant à changer les choses.

Il est donc important de détecter les signes avant-coureurs (tension dans le cou, chaleur qui monte, crispations dans les membres etc…) pour éviter de basculer de la colère à la violence.

4.Comment apprendre à gérer ses émotions ? = Comment revenir à l'état d'équilibre Emotionnel / Intellect ?

PREAMBULE : Ce qui est bon à savoir en tant qu’adulte

INFO 1.     La compréhension intellectuelle ne suffit pas. De même qu'un fumeur sait tous les travers de la cigarette (santé, gouffre financier, impact environnemental...,) et n'arrête pas de fumer pour autant, l'enfant connaît les conséquences de sa colère sans pouvoir agir pour/ contre ce travers.

Il est donc important, en tant qu'adulte, de comprendre que ce n'est pas parce qu'un enfant sait qu'il ne faut pas se mettre en colère qu'il le fait.

INFO 2.     Savoir garder sa position d’adulte. En cas de conflit, ce n’est pas l’enfant qui sera en capacité de dire « Cher Père, Chère Mère, notre relation part sur de mauvaises bases… ». Son cerveau n’est pas « câblé » pour prendre du recul (voir article sur la conférence de Mitsiko Miller ICI). C’est donc à l’adulte de le faire et ne pas surenchérir la colère de l'enfant par des mots, des actes. C'est à l'adulte de gérer et de prendre de la distance, de la hauteur, et d'aborder la situation sous un angle plus constructif et aidant pour l'enfant.

INFO 3.     Se poser la question du CONTEXTE. Souvent nous sommes en colère contre un enfant ou nous perdons patience. On se décharge sur l'enfant qui n'est pourtant pas l'unique responsable : c'est l'effet « carte de fidélité ». Le matin, on voit des chaussettes qui traînent (1ertampon), 5 minutes plus tard le voisin nous casse les pieds (2ème tampon) et ainsi de suite jusqu'à la fin de la journée : la carte se remplit d'événements contrariants. La carte de fidélité ayant été toute remplie, on s'en prend à la dernière personne ou à la plus vulnérable : l'enfant qui porte tout le poids de ce qui nous a exaspéré tout le long de la journée. Soyons lucides sur les déclencheurs non reconnus de notre colère.

Carte de Fidélité de Mme ou M DUPONT

INFO 4.     Etre parent c’est :

  • Etre disponible 24H/24
  • Savoir gérer l’imprévisible
  • Absence de contrôle
  • Avoir une faible reconnaissance
  • Avoir des responsabilités importantes
  • Peu ou pas de formation

--> Avec ces 6 critères, dans le monde du travail, ce poste serait considéré à « fort risque de burn-out » et serait suivi de près (formation, repos sup etc…).

Ca aide à se déculpabiliser !

Maintenant, l’enfant apprenant par l’exemple, c’est à nous de montrer comment faire. L’enfant a besoin d’apprendre à décrypter ses émotions, à les apprivoiser pour en comprendre le message (ex du petit monstre).

L’adulte doit donc apprendre à déceler les signes qui annoncent qu’il va basculer de la colère à la violence (voir ci-dessus). En mobilisant son cerveau sur des choses rationnelles, le cortex préfrontal se « reconnectera », ce qui permettra la prise de recul nécessaire pour accompagner l’enfant dans la gestion de son émotion.

Ex : se concentrer sur ses sensations physiques (chaud, picotements etc…), regarder précisément comment l’enfant est habillé, compter à rebours etc… chacun son truc ;-)

Puis, pour aider l’enfant à revenir à l’équilibre, nous pouvons nommer son émotion et le faire verbaliser ce qui ne va pas.

Tout ce qui ne parle pas de l'émotion qui s’exprime, augmente cette émotion. Un peu comme si on mettait un couvercle sur une casserole qui déborde !

Une fois exprimée, elle a moins lieu d'être et peut partir plus facilement.

Exemple du Gâteau au chocolat : De même que si on minimise notre désir par des commentaires du genre « c'est pas grave, il n'y en a plus» « c'est pas l'heure», cela va engendrer chez nous de la colère, de la frustration. En mettant des mots sur notre désir, l'intellect reprend sa place.

Nommer le sentiment n’accentue pas ce dernier, bien au contraire. Il donne à l’enfant le vocabulaire qui va avec ce qu’il ressent. Il lui donne des informations nécessaires à la construction de son intelligence émotionnelle.

Il faut avoir conscience qu'espérer provoquer un changement de comportement de son enfant par la punition (à différencier de la sanction) ou le geste violent ne sert jamais.

Ce qui sert au contraire :

- responsabiliser l'enfant

- valoriser le comportement positif

5.Des pistes pour établir des rapports constructifs

a) Apprendre à poser ses limites efficacement

C’est à dire éviter de donner des ordres par une phrase à la négative et vague

Ex : au lieu de « ne va pas jouer là » dire « va jouer dans cette partie entre les arbres et le mur ».C'est plus clair et l'enfant n'a pas la curiosité, n'est pas tenté, d'aller jouer à l'endroit interdit, qui n'existe virtuellement pas.

Donc formuler ses demandes par une phrase affirmative et précise le plus possible.

De même qu'on doit porter son attention sur ce qui va et pas sur ce qui ne va pas.

b) Encourager les petits pas

Il est important de toujours valoriser les efforts positifs de l’enfant, même si cela n’est pas encore comme on aimerait que ce soit ;

c) Apprendre à respecter l'autonomie de l'enfant 

Plus un enfant est responsable de lui-même, plus il s'implique: il fait les choses pour lui.

Plus il a la sensation de n’avoir aucun contrôle sur la situation, plus il aura envie de s’opposer.

Il est donc intéressant de proposer des choix plutôt qu'ordonner des choses.

Ex : « Tu préfères prendre ta douche avant ou après te détendre ¼ d'heure ? »

Plus l'enfant peut dire « JE », moins il dira « NON »- Isabelle Filliozat

d) S’accorder le droit de ressentir.

Exprimer son désaccord sans attaquer l’autre, en parlant en « JE », sans culpabiliser l’enfant. (Voir Communication Non Violente)

e) Apprendre à se dire « stop » et connaître ses limites pour les faire comprendre à l'entourage.

Confucius disait : « Espérer le meilleur, Préparer le pire, prendre ce qui vient ».

Il n’y a pas de bonne façon de faire quelque chose qui ne fonctionne pas.

f) Faire attention au contexte et aux biais cognitifs

g) Aider l’enfant à exprimer sa colère sans violence

-      montrer l’exemple…

-      gribouillages qui représentent la colère

-      faire un câlin

-      lui dire avant ce qu’il peut faire quand il sent qu’il va être débordé par la colère car quand le cerveau « déborde », il fonctionne en réflexe (ex : vient me voir, tape sur un coussin de colère, gribouille etc…)

-      créer un coin, pas de punition, mais un coin où il peut aller s’apaiser (avec des livres, des coussins etc…)

En conclusion

LA COLERE EST UNE INCONNUE QUI NOUS VEUT DU BIEN.

C’est un moteur puissant et positif.

Extrait du livre du Dr Haim G.Ginott, Entre Parent et Enfant (p.64-65)

« Dans notre enfance, on ne nous a pas appris à considérer la colère comme un phénomène normal de la vie. On nous a appris à nous sentir coupables d’éprouver de la colère et d’avoir honte de l’exprimer. On nous a fait croire qu’être en colère, c’est être méchant. La colère n’était pas une simple infraction : c’était un crime. Avec nos enfants, nous essayons d’être patients ; en fait, si patients que tôt ou tard nous explosons. Nous avons peur que notre colère puisse nuire à nos enfants, alors nous la retenons, comme un plongeur retient son souffle. Toutefois, dans un cas comme dans l’autre, la capacité de rétention est limitée.

Tout comme un rhume, la colère est un problème récurrent. On n’aime pas ça, mais on ne peut faire comme si elle n’existait pas. On peut en avoir une connaissance intime, mais on ne peut pas prévenir son apparition. La colère se manifeste lors de situations prévisibles ; pourtant elle nous semble toujours soudaine et inattendue. Et même si elle ne dure pas longtemps, elle semble éternelle sur le moment.

Quand on se met en colère, on agit somme si l’on avait perdu la tête. On dit et on a fait à nos enfants des choses qu’on hésiterait à infliger à un ennemi. On hurle, on insulte, on agresse. Quand la crise est passée, on se sent coupable, et on prend la ferme résolution de ne jamais recommencer. Mais inévitablement, la colère frappe de nouveau, annulant nos bonnes intentions. Une fois de plus, on se déchaîne sur les personnes au bien-être desquelles nous avons consacré notre vie et notre fortune.

Les résolutions de ne plus se fâcher sont inutiles. Elles ne font que jeter de l’huile sur le feu. Tel un ouragan, la colère fait partie de la vie ; il faut la reconnaître et s’y préparer. Tout comme un monde qu’on voudrait en paix, un foyer paisible ne dépend pas d’une soudaine modification du degré de bienveillance de la nature humaine. Il repose que des procédures appropriées qui réduisent méthodiquement les tensions avant qu’elles mènent à des explosions. Les parents en bonne santé émotionnelle ne sont pas des saints. Ils sont conscients de leur colère et ils la respectent. Ils utilisent leur colère comme une source d’information, une indication de leur bienveillance. Leurs paroles sont en accord avec leurs émotions. Ils ne cachent pas leurs sentiments. »

// Bibliographie

Entre Parent et Enfant, Dr Haim G. Ginott

Eloge de la lucidité, Illios Kotsou

// POUR ALLER PLUS LOIN 

Ateliers Faber & Mazlish, issus de travaux du Dr Haim Ginott

Ateliers Thomas Gordon

Ateliers des Parents

Ateliers de discipline positive

Etc…

La Communication Non Violente développée par Marshall Rosenberg

Toute la littérature d’Isabelle Filliozat

Les articles de Sandrine DONZEL sur son blog : blog.scommc.fr

Le fonctionnement du cerveau, en version simplifiée et ludique :

https://www.youtube.com/watch?v=5zxJ-KG6cZM
https://www.youtube.com/watch?v=9aONSCU9v_w

Modifié le
Lectures : 2953 Commentaires

Voici ce que nous avons programmé, pour le moment...

- Journée de la non violence éducative, le samedi 30 avril, 11h30

Dans le cadre de la journée de la non violence éducative, qui a lieu cette année un samedi, le cercle parentalité d'Ambérieu Alternatives, vous invite à venir partager un pique nique à la tour de Saint Denis, à partir de 11h30.

Ce sera l'occasion de se rencontrer et d'échanger de façon informelle sur des sujets tels que l'éducation non violente, la parentalité...et de partager des astuces !
N'hésitez pas à en parler autour de vous et à venir avec des amis et/ou de la famille !

Merci de vous inscrire par mail: contact@amberieu.alternatives.re
Annulation en cas de pluie !!!


- Conférence / Débat : La Communication Non Violente ou CNV qu’est-ce que c’est ? Mardi 10 mai 2016, 20H00 à la Maison des Pérouses, par Dominique Bouilloud, pour introduire le stage pratique du samedi, dimanche 4 et 5 juin . Comment ces trois lettres (C.N.V) peuvent influer la qualité de nos relations avec les autres et vous-même ? Venez découvrir et pratiquer !

Entrée de la conférence : 5 euros - Pré-inscriptions: contact@amberieu.alternatives.re (Voir Calendrier) -

Dominique et quelques mots : Dominique est formatrice en CNV dans l’association de l’Ain à l’Autre. Elle fait partie du Réseau CNV Rhône Alpes et propose des stages et conférence depuis plus de 15 ans. Elle a à cœur de partager cet art de vivre, fondé sur l'empathie, le respect et la bienveillance.


- Conférence / Débat : La gestion du stress au quotidien le Mardi 31 mai 2016, 20H00 à la Maison des Pérouses, par Justine Verdier. Cette conférence sera très pratico-pratique et présentera des outils pour aider son enfant à gérer son stress et lui fournir des astuces pour le gérer lui-même ! Un nouveau souffle !

Entrée : 5 euros - Pré-inscriptions: contact@amberieu.alternatives.re (Voir Calendrier)

Justine en quelques mots : "Psychologue clinicienne diplômée de l’école des psychologues praticiens, je suis spécialisée en psychopathologie de l’enfant et de l’adulte.

Je m’inscris dans une démarche humaniste et globale dans le respect de la personne, je me suis ainsi formée à l'hypnose afin d'être plus à l'écoute de l'inconscient et du psychisme humain, tout en gardant une dimension corporelle qui me semble essentielle."

www.justineverdier.fr

- Ateliers Faber & Mazlish pour les parents d’adolescents ! Septembre 2016

Vous avez été nombreux à nous les demander, voici les ateliers de communication Faber & Mazlish spécial parents d’ADOS ! Ils seront animés par Justine Verdier, Psychologue (voir ci-dessus).

Vous pouvez d’ores et déjà nous manifester votre intérêt pour restés informés. Nous communiquerons les dates et le cout prochainement.

Nombre de places limité !

- Stage Gestion du stress, pour les ados, animés par Justine Verdier

Dates et plus d’informations à venir. Sera programmé sur le second semestre 2016.

Modifié le
Lectures : 1859 Commentaires

Les neurosciences affectives et sociales se développent depuis une quinzaine d’années. En nous éclairant sur le développement du cerveau de l’enfant, ces découvertes récentes apportent un éclairage nouveau sur la façon dont l’enfant se développe, interagit avec son environnement, vit ses émotions.

Catherine Gueguen et Isabelle Filliozat étaient les invitées de l'émission de France Inter, La tête au Carré, mercredi 9 décembre 2015.

Pour ces expertes de la petite enfance, une meilleure compréhension des mécanismes du cerveau peut aider à repenser notre façon de nous comporter avec nos enfants, car les bienfaits d’une éducation bienveillante sur son développement sont aujourd’hui prouvés scientifiquement.

Pour ré-écouter l'émission, nous vous invitons à cliquer ICI.

 

Catherine Gueguen: Pédiatre, formée en communication non violente, auteur de Pour une enfance heureuse, penser l'éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau, éditions Robert Laffont

Isabelle Filliozat: Psychothérapeute et auteur de nombreux livres dont J’ai tout essayé !  et  Il me cherche !  aux éditions JC Lattès

Mots clés: neurosciences
Modifié le
Lectures : 1345 Commentaires

Ateliers Faber & Mazlish

Posté par le dans Education - Famille

Si votre bonne résolution de l'année 2016 est d'améliorer votre relation avec votre (vos) enfant (s), l'atelier "Parler pour que les enfants écoutent & Ecouter pour que les enfants parlent" est pour vous!

Destiné aux parents et à tous les adultes qui désirent améliorer leur mode de communication avec les enfants, cet atelier présente une approche lucide, sensible et respectueuse qui diminue le stress et augmente les gratifications, tant pour les adultes que pour les enfants. On y présente des techniques à la fois concrètes, pratiques, et surtout efficaces. Les habiletés sont directement applicables à une foule de situations de la vie quotidienne.

L'atelier se déroule en 7 rencontres (indissociables) qui auront lieu le jeudi soir de 19h30 à 22h00 de mars à juin, sur Ambérieu.

Les dates retenues: Jeudis soirs de 19h30 à 22h00.

DATES THEMES
jeudi 3 mars Aider les enfants aux prises avec des sentiments pénibles
jeudi 17 mars Susciter la coopération
jeudi 7 avril Remplacer la punition
jeudi 28 avril Encourager l'autonomie
jeudi 12 mai Compliment et estime de soi
jeudi 26 mai Aider les enfants à cesser de jouer des rôles
jeudi 9 juin Révision finale

Nombre de places limité à 10 personnes.

Pour plus d'information: Juliette BELIN: amberieualternatives@gmail.com

COUT DE L'ATELIER :
Niveau 1: 80 euros par personne et 120 euros pour un couple. Le cahier de travail (1 par personne) est inclus. L'achat ou l'emprunt de 2 livres est à prévoir: Parler pour que les enfants écoutent et écouter pour que les enfants parlent + Parents épanouis Enfants épanouis que vous pouvez vous procurer sur internet ou via les ateliers en nous en faisant la demande.
L'ensemble du cout de l'atelier est payable en 1, 2 ou 3 chèques.
Le coût des ateliers ne doit pas être un frein dans votre envie de mieux communiquer avec vos enfants, n'hésitez pas à nous contacter!
Modifié le
Lectures : 2111 Commentaires

L'association Les Chemins de Traverse a initié, depuis à peu près un an, une belle dynamique pour promouvoir la Pédagogie Montessori au travers d'ateliers et des échanges.

Aujourd'hui elle propose de partager une nouvelle graine qui voudrait bien germer... la création d'une école Montessori.

Si le sujet vous intéresse, que vous avez des idées, des envies, de l'énergie, l'association vous convie le vendredi 15 janvier 2016 à 20h30 à Bourg en Bresse, dans les locaux de la Jeunesse Laïque (salle vitrée face aux ateliers), pour une réunion d'information (voir Agenda).

http://leschemins-detraverse.fr/index.html

 

Mots clés: ecole Education montessori
Modifié le
Lectures : 1546 Commentaires

Ensemble pour le climat : affichons-nous !

Posté par le dans Energies

Nous relayons un message d'Agir Pour l'Environnement, pour la COP21: http://ensemblepourleclimat.agirpourlenvironnement.org/

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la France pleure encore ses morts. Alors que nous préparions activement les mobilisations entourant la conférence climatique de Paris, cet attentat odieux nous a transis d’effroi.

Le gouvernement a pris la décision d’interdire toute manifestation sur la voie publique. Nous prenons acte de cette décision, même si nous aurions préféré trouver une solution permettant d’allier la mobilisation citoyenne et la sécurité des personnes.

De fait, cette interdiction nous oblige à revoir en profondeur le dispositif que nous avions prévu, notamment à l’occasion de la grande marche pour le climat prévue le 29 novembre.

Entre ce deuil qui nous étreint et le secret espoir d’un monde meilleur, il y a l’engagement de toutes et tous qui demeure une nécessité. Rien n’adviendra si nous ne faisons pas entendre cette pulsion de vie que nous n’avons eu de cesse de défendre.

En lieu et place de cette grande manifestation prévue de longue date, nous vous proposons de commander gratuitement une ou plusieurs affichettes à disposer sur tout support que vous jugerez adapté :

  • sur votre moyen de locomotion,
  • chez vous ou votre lieu de travail,
  • sur un panneau d’affichage associatif,

Une affiche est tout à la fois un geste militant et une façon de participer à la mobilisation citoyenne entourant la conférence climatique de Paris.

Si des milliers de personnes agissent individuellement et de façon décentralisée, nous créerons un vaste mouvement œuvrant à l’édification d’un monde de paix, de fraternité et d’équité climatique.

Face à l’horreur que nous avons connue, l’unité tant évoquée doit se vivre positivement, avec la perspective de construire une planète vivable.

Pour commander l'affiche: http://ensemblepourleclimat.agirpourlenvironnement.org/

 

Mots clés: Climat COP21 environnement
Modifié le
Lectures : 1086 Commentaires

 Depuis hier matin nos coeurs sont lourds. Ils oscillent entre peur, tristesse, colère, désarroi, incompréhension...  Nos enfants, petites éponges émotionnelles, ressentent, entendent et posent des questions.

Mots clés: attentats enfant
Modifié le

Mardi 13 octobre, une soixantaine de personnes se sont retrouvées à la MJC pour écouter Mitsiko Miller parler du décodage des comportements difficiles des enfants.

Son énergie débordante a embarqué le public sur la réflexion suivante : "Que veut dire un enfant quand il ment, quand il tape, quand il se roule par terre?". Quel est le message caché derrière ce comportement « dérangeant »?

Mitsiko nous a invités à quitter l'espace superficiel des jugements (Bon/pas bon ; Bien/Pas bien ; gentil/pas gentil …) que nous appliquons au quotidien sur les autres et sur nous-mêmes et dans lequel les notions de punition/récompense trônent pour « descendre » et chercher le sens profond de ces messages afin de trouver une solution pour que parent et enfant aillent mieux.

"Un comportement dérangeant est le langage pour exprimer un besoin non satisfait."

Un besoin non satisfait récurent est le Besoin de Sécurité Affective. Mon père ou ma mère m’aiment ils vraiment ? Suis-je important pour eux ? A ce titre, Mitsiko nous invite à vérifier si nous parlons le même langage d’Amour que nos enfants pour remplir son réservoir émotionnel. Mon enfant est-il sensible aux paroles valorisantes ? Aux moments de qualité ? Aux cadeaux ? Aux services rendus ? Ou au toucher physique ? *

Ne pas oublier que, comme le dit Isabelle Filliozat dans plusieurs de ses conférences, votre enfant se décharge à la maison car il est dans un environnement où il se sent en confiance, où il peut se « lâcher ».

Les neurosciences ont démontré que le cerveau de l’enfant et de l’adolescent n’est pas mature jusqu’à l’âge de 25 ans. Le docteur Daniel Siegel en propose une représentation simplifiée à l’aide de la main :

https://www.youtube.com/watch?v=5zxJ-KG6cZM
https://www.youtube.com/watch?v=9aONSCU9v_w

Le cortex (partie du cerveau qui permet de raisonner, de penser, de décider) et le cortex pré-frontal (siège des fonctions supérieures du cerveau, permet la régulation des émotions, la moralité, la prise de décision, l’organisation, la logique), ne sont pas totalement connectés au tronc cérébral (cerveau moyen) qui est le siège des émotions et des réactions en cas de stress soit l’attaque, l’immobilisation ou la fuite (très utile au temps des mammouths ;-)).

Quand on est en colère, le cortex et le cortex préfrontal se déconnectent totalement du tronc cérébral et nous sommes en prise direct avec ce dernier, donc en prise direct avec nos émotions. Et la magie des neurones miroirs fait que la personne en face le sera elle aussi quelques secondes après. En tant qu’adulte nous avons la faculté de nous « reconnecter » et d’aider l’enfant à « redescendre ».

La connaissance de ces mécanismes peut vous aider à prendre du recul quand vous constatez l’escalade des émotions.

Mitsiko proposait plusieurs pistes pour « reconnecter le cerveau » lors de moments de crise : les pressions profondes, l’utilisation de la CNV (Communication Non Violente), les respirations… il faut trouver ce qui marche pour vous et vos enfants. Pour cela, être bien entourés ça aide ;-).

Puis, lorsque la crise est passée, Mitsiko a insisté sur les « Conseils de coopération » : moments pendant lesquels la famille se réunit pour parler de ce qui va et ce qui dérange au quotidien, afin de trouver une entente « gagnant-gagnant ». Lors de ces conseils, la voix de l’enfant est entendue et a le même poids que celle de l’adulte. Les solutions sont trouvées collégialement. Les décisions peuvent être écrites et postées sur le frigo afin de pouvoir y faire référence quand on oublie…

Enfin et surtout n’oubliez pas que pour pouvoir être bienveillant avec nos enfants, il est nécessaire de commencer par avoir de la bienveillance avec nous-même. Je reprendrais l’image des consignes de sécurité dans un avion : il faut d’abord s’équiper d’un gilet de sauvetage avant de s’occuper des autres…

Article rédigé par : Juliette BELIN, Ambérieu Alternatives

Pour aller plus loin, plusieurs associations vous accompagnent dans l’Ain (liste non exhaustive) et proposent des ateliers Faber et Mazlish (outils de communication adultes/enfants sous forme d’ateliers ludiques), des conférences, des rencontres :

-        Secteur de Bourg en Bresse/Viriat/Jujurieux : JOZ’DIR

http://jozdir.jimdo.com/

-        Secteur d’Ambérieu : Ambérieu Alternatives

www.alternatives.re

-        Secteur de Meximieux/Villieu : Un Pas de Côté

http://www.unpasdecote01.com/

Vous pouvez retrouver Mitsiko Miller sur son site « Projet Famille en Harmonie » :

http://familleharmonie.com/

et la suivre sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/projetfamilleenharmonie

Devenons donc des parents chercheurs.

Prenons du recul sur ce que vivent, de façon si intense, les enfants.

Arrêtons d'être dans le « FAIRE », soyons dans l' « ETRE ».

* Pour Aller plus loin :

Les Langages d’amour :

Les 5 langages de l’Amour de Gary Chapman,

Le fonctionnement du cerveau :

Le cerveau de votre enfant de Daniel Siegel,

deux ouvrage du Dc Catherine GUEGUEN :

-         - Pour une enfance heureuse : repenser l'éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau (un peu technique)

-         - Vivre heureux avec son enfant

Et une vidéo du Dc Gueguen :

-        https://www.youtube.com/watch?v=FX1a_ICG3Vk&feature=youtu.be

"Tu me dis, j'oublie.
Tu m'enseignes, je me souviens.
Tu m'impliques, j'apprends.."         
Benjamin Franklin

Modifié le
Lectures : 1515 Commentaires

 REPRISE DES ATELIERS FABER & MAZLISH : INSCRIVEZ-VOUS !

Pour les parents qui se sont dit "il y a sûrement une autre façon de faire", lorsque le départ à l'école tourne au combat de rue, quand le lavage de dents devient un enjeu de revendication...

La relation à nos enfants est sous-tendue par les même enjeux et les mêmes travers que la communication entre adultes. Jeux de pouvoir, place prépondérante de l'égo, fierté, autant d'éléments qui viennent perturber des relations que l'on voudrait paisibles !

Depuis plusieurs années des ateliers de parents sont proposés (altiers FABER et MAZLISH, méthode GORDON) afin d'aider les parents dans leur rôle. Grâce à des exercices de mise en situation, nous prenons conscience de l'importance des mots que nous employons, nous observons nos propres comportements. Nous apprenons de habilités très concrètes que nous pouvons ensuite mettre en pratique à la maison.

Les rapports avec les enfants en sont grandement facilités et nous embarquons de moins en moins dans nos réactions habituelles. Quel soulagement et que d'énergie économisée !

    Niveau 1: Parler pour que les enfants écoutent et écouter pour que les enfants parlent

Destiné aux parents et à tous les adultes qui désirent améliorer leur mode de communication avec les enfants, l'atelier "Parler pour que les enfants écoutent" présente une approche lucide, sensible et respectueuse qui diminue le stress et augmente les gratifications, tant pour les adultes que pour les enfants. On y présente des techniques à la fois concrètes, pratiques, et surtout efficaces. Les habiletés sont directement applicables à une foule de situations de la vie quotidienne.

Les ateliers se déroulent en 7 rencontres qui auront lieu les jeudis soir (sauf 1) de 19h30 à 22h00-22h30, sur Ambérieu. Les dates retenues sont les suivantes :

mercredi 30 septembre: "aider les enfants aux prises avec des sentiments pénibles"

jeudi 15 octobre "susciter la coopération"
5 novembre "remplacer la punition"
19 novembre "encourager l'autonomie"
10 décembre "compliment et estime de soi"
7 janv "aider les enfants à cesser de jouer des rôles"
28 janv "révision finale"

       Niveau 2: Frères et soeurs sans rivalité

Les enfants d'une même famille éprouvent parfois des difficultés à s'entendre entre eux. Il leur arrive même de faire face à des conflits assez sérieux. Confrontés à ce genre de situation, les parents qui recherchent des solutions à la fois adroites et respectueuses ont désormais à leur disposition les outils appropriés. S'adressant aux parents qui ont plus d'un enfant, Faber et Mazlish leur proposent un atelier sur mesure, leur permettant d'aborder efficacement les difficultés d'interaction qui surgissent entre leurs enfants. Le matériel de l'atelier leur permet de se regrouper avec d'autres parents afin de découvrir ensemble des stratégies et des habiletés applicables à leur situation.

Les ateliers se déroulent en 6 rencontres qui auront lieu les mercredis soir de 19H30 à 22h00, sur Ambérieu. Les dates retenues sont les suivantes :

14 octobre "aider les enfants aux prises avec des sentiments pénibles entre eux"

4 novembre "chaque enfant est une personne distincte"
25 novembre "aider les enfants à ne pas jouer des rôles"
16 déc "outils de gestion des conflits"
13 janvier 2016 "Résolution de problème"
3 février "révision finale"
 
// COUT DES ATELIERS:
Niveau 1: 80 euros par personne et 120 euros pour un couple. Le cahier de travail (1 par personne) est inclus. L'achat ou l'emprunt de 2 livres est à prévoir: Parler pour que les enfants écoutent et écouter pour que les enfants parlent + Parents épanouis Enfants épanouis que vous pouvez vous procurer sur internet ou via les ateliers en nous en faisant la demande.
Niveau 2: 70 euros par personne et 100 euros pour un couple. Le coût du cahier de travail (1 par personne) est inclus. L'achat ou l'emrpunt d'un livre est à prévoir: Frères et soeurs sans rivalité que vous pouvez vous procurer sur internet ou via les ateliers en m’en faisant la demande.
L'ensemble du cout de l'atelier est payable en 1, 2 ou 3 chèques.
 
Le coût des ateliers ne doit pas être un frein dans votre envie de mieux communiquer avec vos enfants, n'hésitez pas à nous contacter!
Contact  Juliette BELIN, amberieualternatives@gmail.com  
Modifié le
Lectures : 1268 Commentaires

EDUCATION / CONFERENCE Mitsiko MILLER

Posté par le dans Education - Famille

CONFERENCE avec Mitsiko MILLER :

Décoder le langage des comportements "difficiles" de nos enfants

Mardi 13 Octobre, 20h00 à la MJC d'Ambérieu en Bugey, Place Jules Ferry

Pourquoi mon enfant n’écoute pas? Pourquoi frappe­-t-il ? Pourquoi ment­-il ? Pourquoi détestetelle son frère? Pourquoi s’oppose-t-il?

Découvrez le langage des besoins cacs derrière les comportements «rangeants» des enfants pour les guider efficacement vers  l’épanouissement et la responsabilité.

Mitsiko Miller est coach et mère parfaitement imparfaite de deux maitres zen. Elle cumule 10 ans d’expérience en soutien au développement personnel. Avec le Projet "Famille en Harmonie", elle offre des outils pour vivre l’harmonie et communiquer collaborativement pour le mieux-­être des familles et de tous les collectifs.

Entrée: 8 euros

Pré-Inscriptions:  Juliette BELIN, amberieualternatives@gmail.com 

 

Modifié le
Lectures : 2077 Commentaires